Mes lectures

 Le thème de la marche, de la randonnée pédestre, du trecking, du raid inspire de nombreux auteurs, écrivains et philosophes.

 Vous trouverez ci-après une sélection des ouvrages que j'ai lus (et même relus pour certains). Tous m'apportent un régard différent et évolutif sur la pratique de la randonnée itinérante et en solitaire.

 

 

 

« Priez pour nous à Compostelle »

La vie des pèlerins sur les chemins de Saint Jacques par Jean Noël Gurgand et Pierre Barret.

 

Priez pour nous à Compostelle-800

 

Deux journalistes nous relatent neuf siècles d’anecdotes, les légendes, les miracles, la grande miséricorde et les grandes filouteries des gens du voyage. La ferveur des pèlerins nous pénètre, leur joie nous atteint, leurs épreuves nous touchent. J’ai entrepris cette (re)lecture au moment d’accomplir mon périple entre Monein et Ciboure en mai 2010 d’une part, du départ de l’ami Jean_Pierre Musialowski pour son second pèlerinage d’autre part. Cette lecture a eu l’avantage de coller à mon actualité.

 

 

 

 

 

  *****

 

 

 

« Randonner responsable »

Ethique et pratiques, écosystèmes et espaces protégés par Catherine Levesque (Rando éditions)

 

 Randonner-responsable.jpg

Un livre à glisser dans le sac à dos de tout randonneur « responsable ». Il permet également de choisir un équipement ou un hébergement « éco-responsable », d’acquérir les rudiments de l’observation naturaliste, sans oublier de prévenir les dangers. Ponctué de témoignages de naturalistes, il permet de randonner sans être déboussolé, d’être réceptif au lieu et au milieu, y compris à l’invisible…

 

 

 

 

 

 

 

  *****

 

 

 

« Marcher une philosophie »

Frédéric Gros (carnetsnord)

 

Marcher une philosophie-800

 

La marche à pied connaît de plus en plus d’adeptes qui en recueillent les bienfaits : apaisement, communion avec la nature, plénitude… Nous sommes très nombreux à bénéficier de ces dons. Marcher ne nécessite ni apprentissage, ni technique, ni matériel, ni argent. L faut juste un corps, de l’espace et du temps. Mais la marche est aussi un acte philosophique et une expérience spirituelle. Allant du vagabondage au pèlerinage, de l’errance au parcours initiatique, de la nature à la civilisation, l’auteur puis dans la littérature, l’histoire et la philosophie de résistance sans oublier Kant et ses marches quotidiennes à Köenigsbourg. Nietzsche, Rimbaud, Rousseau, Thoreau, Nerval ou encore Gandhi accompagne le lecteur de ce très bel ouvrage.

 

 

 

       *****

« L’apprentissage de la marche »

Jean-Louis Hue (Editions Grasset)

 

L-apprentissage-de-la-marche-800.jpg

 

Marcher, ce n’est pas seulement mettre un pied devant l’autre et recommencer. C’est tout un cheminement aussi bien physique qu’intellectuel, une façon de chasser les idées noires ou de trouver l’inspiration. Dans ce livre, l’auteur retrace cet apprentissage de la marche, en choisissant des écrivains comme guides. Il a ainsi suivi Pétrarque sur les pentes du Ventoux, Bashô au plus profond du Japon, Flaubert le long des rivages bretons ou encore Stevenson à travers les Cévennes.

 

 

 

 

 

 

  *****

 

 

« En avant, route »

Alix de Saint André  (Gallimard)

 

En avant, route!-800

 

L’auteure journaliste a pris trois fois la route de Compostelle.

La première fois, elle est parti de Saint Jean Pied-de-Port, sur le chemin français, avec un sac plein d’idées préconçues qui se sont envolées une à une, au fil des étapes.

La deuxième fois, elle a parcouru le chemin anglais depuis La Corogne, lors d’une année sainte mouvementée.

L’ultime voyage fut le vrai voyage, celui que l’on doit faire en partant de chez soi. Des bords de Loire à Saint Jacques-de-Compostelle, de paysages sublimes en banlieues sinistres, elle a rejoint le peuple des pèlerins qui se retrouvent sur le chemin, libérés de toute identité sociale, pour vivre à quatre kilomètres par heure une aventure humaine pleine de gaieté, d’amitié et de surprises.

 

 

  ***** 

 

« Voyages avec un âne dans les Cévennes »

Robert-Louis Stevenson  (Texte de poche)

 

 Voyage-avec-un-ane-dans-les-Cevennes-800.jpg

De Monastier près du Puy jusqu'à Saint Jean du Gard aux alentours d'Alès, RL Stevenson emprunte les chemins de traverse pour tenter de trouver un dérivatif à la peine qui l'a envahie après le départ de Fanny, la femme aimée. Entre le 22 septembre et le 4 octobre 1878 en compagnie de Modestine l'ânesse achetée au départ, il fuit les routes trop rapides, trop directes et trop fréquentées. La lenteur du trajet lui convient, elle lui permet de s'incorporer aux lieux et de restituer les tonalités changeantes de l'automne cévenol. Géographie, topologie et poésie se complètent harmonieusement dans ce récit pittoresque qui est véritablement un hymne à la randonnée à pied en solitaire (...) 

 

 

 

 

*****

 

 

" L'esprit du chemin "

Olivier Lemire  éd. Transboréal 

 

L'esprit du chemin 002-800

 

L'auteur part de Plaisir (78) jusqu'au Bonheur (petite rivière des Cévennes) à pied, seul sur les chemins de France. Une France revisitée qu'Olivier Lemire parcourt de lieux-dits en bourgades. Un périple de 1500 km avec en tête la rencontre de gens dans ces lieux insolites comme la Santé, le Malheur, la Conscience, la Jouissance... et toujours la même question posée: "et vous, qu'est-ce qui vous rend heureux?"

Un sujet inépuisable sur le chemin du bonheur dont les réponses ou les circonstances éclairent ou déboussolent notre marcheur. Et si le bonheur n'était pas une destination, une fin en soi ou un but mais tout simplement en chemin?

 

 

 

 

 

*****

« Le Kayak-Postal »

Oloron-Paris en en kayak

60 jours en solitaire

Jean Capdevielle – Francis Cha (Osolasba)

 

Le-Kayak-Postal-800.jpg

 

En 2007, Jean Capdevielle et Francis Cha nous entraînent, sur les traces du Pony Express et de l’Aéropostale, dans l’aventure du Kayak-Postal. Les deux protagonistes nous emportent tour à tour dans un monde économique imaginaire, quoique... et dans un voyage bien réel.

Jean que j’ai rencontré à trois reprises : une première fois alors qu’il exposait ses photographie à la brocante « Une grange et des idées » chez Martine, les deux fois suivantes sous la halle de Monein à l’occasion du marché d’été, est un personnage attachant, aventurier, romancier et éditeur. Il ne s’agit pas d’un voyage pédestre, mais l’esprit d’aventure et d’insolite en fait un récit riche de rencontres et de sensations.

 

 

 

 

*****

"Eloge de la marche"

David Le Breton - éditions Métailié (essais)

 

Eloge-de-la-marche-800.jpg 


Cet essai n’est pas un Topoguide ®, l’auteur professeur de sociologie, emmène le lecteur sur un parcours initiatique. Il décrit avec justesse l’état d’esprit dans lequel se trouve le marcheur qui s’adonne à son activité favorite.

La marche procure un incomparable sentiment de liberté et de dissidence tant elle se situe en marge de la société.

David Le Breton a pris la clé des champs tant par l’écriture que par les chemins frayés. La marche est un pied-de-nez à la modernité.

 

 

 

 

 

 

 

*****

 

"Marcher - Eloge des chemins et de la lenteur"

David Le Breton - éditions Métailié (suites inédits)

 

Marcher-800.jpg

 

 

 

Douze ans après le succès de son Eloge de la marche (voir ci-dessus), le sociologue David Le Breton constate que le paysage de la marche a changé. Il parcourt de nouveau les mêmes sentiers et relit les livres des auteurs-marcheur. La marche est devenue un acte de résistance au monde contemporain qui privilégie la vitesse, le rendement, l'efficacité... Au contraire, la marche est lenteur, disponibilité, silence, curiosité, rencontres et amitié.

Le lecteur se réjouit du fait que David Le Breton renoue avec le chemin de l'écriture. 

 

 

 

 

 

 

*****

 

 

 

 

« Bienvenue chez vous »

Aurélie Derreumaux – Laurent Granier (Solar éditions)

 

 

Tour-de-France-a-pied-800.jpg 

 

 

Changer de vie, tout quitter, troquer ses certitudes contre un sac à dos et partir loin pour vivre la grande aventure... Qui n’en a jamais rêvé ?

C’est ce qu’ont vécu Aurélie et Laurent, en France, en faisant le tour de notre pays : 6000 km à pied le long de nos frontières entre mer et montagne. Une marche engagée par la vente symbolique de leurs kilomètres au profit de Handicap International.

Un récit très dynamique qui invite à se lancer dans la belle aventure de la marche.

 

*****

 

 

« Immortelle randonnée »

Jean-Christophe Rufin (éditions Guérin)

 

 

Se retrouver à Hendaye pour traverser les Pyrénées ou bien partir sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle ?

Voilà la question que s’est posée notre écrivain-randonneur. Sans savoir pourquoi (… on est parti, voilà tout... ) l’auteur devient pèlerin en empruntant le Camino del Norte à travers le pays Basque, les Asturies et la Galice. Il y rencontre des pèlerins de tous horizons qu’il décrit avec ironie et malice, mais sans méchanceté ni jugement. Un récit de voyage littéraire tout en finesse d’une succession d’anecdotes cocasses dans lequel Jean-Christophe Rufin nous révèle comment « il ne cherchait rien, mais il l’a trouvé ! ».

 

************

"Petite philosophie du marcheur"

Christophe Lamoure (édition Milan)

 

 

Dans ce petit traité, l'auteur s'attache à éclairer de sa plume légère et personnelle le lien entre la marche et la pensée.

Christophe Lamoure nous enseigne les mots issus de la marche sous toutes ses formes et leur signification philosophique. Puis, il nous entraîne dans les pas de grands philosophes qui ont aussi pratiqué la marche comme vecteur de la pensée. La marche et la pensée sont deux activités étroitement liées, souvent l'une ne va pas sans l'autre.