Un itinéraire inédit

 

Cet itinéraire inédit emprunte quelques voies communales de Monein (quartier Trouilh), Lucq de Béarn par le chemin de Sègue et Saucède pour rejoindre, après avoir longer le gave d’Oloron, le GR78 à Préchacq-Josbaig.

 

Le GR78 (voie du Piémont) conduit le pèlerin-randonneur à Saint Jean Pied de Port après jonction établie avec le GR65 à hauteur de Saint Jean le Vieux. Le pèlerin poursuit son chemin par le col de Roncevaux vers Saint Jacques de Compostelle, tandis que le randonneur emprunte le mythique GR10 (traversée des Pyrénées) jusqu’à Olette, puis Ciboure destination.

Le parcours s’effectue dans le sens décrit par les fiches et autres topo-guides pour le GR78, à l’inverse du GR10 dont le descriptif est établi dans le sens ouest-est. Dans les deux cas, l’emport et l’utilisation d’une cartographie adaptée, d’une boussole et d’un altimètre sont indispensables.

 

Cartographie :

IGN TOP100 : Pau-Bayonne 166 (couvre l’ensemble du tracé)

IGN 1/25 000ème : 1245 OT, 1346 OT, 1346 ET, 1445 E et 1545 O.

Topo-Guide GR10-GR8 Pyrénées Occidentales Pays Basque / Béarn.

 

Les conditions climatiques conditionnent largement le tracé de l’itinéraire. Ainsi en raison du mauvais temps, deux étapes entre Saint Jean Pied de Port, Saint Etienne de Baïgorry et Bidarray ont délaissé le GR10. Le randonneur est donc contraint à utiliser la cartographie pour modifier l’itinéraire.

 

Quelques chiffres

Le périple décrit ci-après a été réalisé du lundi 10 au 17 mai 2010. Cette semaine dite « des saints de glace » s’est avérée particulièrement difficile au plan météorologique.

Le randonneur a effectué 8 étapes en 8 jours et 7 nuits, parcouru 180 km en 48 heures, pour un budget total de 300€ environ.